Web
Analytics Made Easy - StatCounter

[Interview] Michael Salvato - Photographe de mariage et portrait

C'est en 2008 que Michael touche un vrai boîtier pour la première fois. De manière inattendue, ce qui ne devait être au départ qu'un hobby est devenu une réelle passion. Il s'efforce de raconter les événements de manière la plus authentique qui soit et de montrer les individus tels qu'ils sont dans l'instant présent, dans leur spontanéité.

Ce qu'il aime entre autres dans la photo, c'est de faire d'innombrables rencontres humaines. C'est d'ailleurs de cette façon que nous nous sommes rencontrés. Et en plus d'être un de mes photographes préférés, c'est aussi devenu un ami :) Et si un jour j'arrive à surmonter mon stress et que je décide de passer devant un objectif, ce sera sans aucun doute le sien ;)

Pour son Instagram: Michael Salvato - Photographer Pour sa page facebook: Michael Salvato - Photographe

Je vous laisse découvrir sa "petite" interview.



- Qui es-tu ? Comment es-tu devenu photographe de mariage et pourquoi ?

Alors je m’appelle Michael Salvato, 32 ans et je suis un grand passionné de l’image. Dessinateur à la base, je suis aussi très cinéphile et la passion de la photo était la suite logique de mon parcours. Le hasard a fait qu’un ami photographe de l’époque m’a gentiment proposé de l’accompagner lors d’une de ses prestations de mariage et c’est à ce moment-là que j’ai su quelle serait ma place dans ce milieu. J’adore le côté reportage du mariage et tous ces moments spontanés, c’est un vrai melting pot d’un peu près tout ce qu’on peut trouver en photo : du portrait, de la macro, du paysage, du culinaire, de la décoration, etc. Idéal pour se faire la main !

- Combien de mariages couvres-tu en moyenne par année ?

Depuis deux ans, j’essaie de ne pas dépasser les 10 mariages par an. J’ai décidé de limiter ce nombre pour éviter de me répéter et pour me permettre de me consacrer pleinement à ce que je fais. Enchaîner plusieurs dizaines de mariages serait trop usant physiquement et artistiquement pour moi, je n’ai pas envie de faire mes reportages par obligation et en traînant des pieds.



- Ton inspiration, elle te vient d’où ?

Je regarde énormément de photos! J’adore découvrir le travail d’autres photographes de mariage, voir ce qui se fait ailleurs, dans d’autres pays. Il y a tellement de styles différents, c’est super passionnant à découvrir.

- Des prestations qui sortent de l’ordinaire te sont-elles demandées ?

Ça peut m’arriver de faire des prestations sortant un peu des sentiers battus mais cela reste globalement assez léger et trop rare, malheureusement. Chaque mariage reste unique mais son déroulement est bien souvent le même… J’espère avoir l’occasion de réaliser des prestations plus originales au fur et à mesure de ma carrière et surtout à l’étranger, qui reste mon objectif principal à long terme.



- Le repérage des lieux et la préparation des séances ont-t-il pour toi une importance ?

J’avoue : je fais très peu de repérages avant un mariage. Généralement, quelques photos des différents lieux via Google me suffisent pour me faire une idée mais il peut m’arriver de visiter certains endroits avec les mariés directement, à leur demande. C’est toujours utile mais je fais beaucoup confiance à l’improvisation. Par contre, je prépare sérieusement le déroulement de la journée, je prends des notes, parfois je schématise si besoin afin d’être vraiment prêt le jour J.

- Ta touche personnelle face aux autres photographes ?

C’est très compliqué de comparer son travail par rapport à celui des autres mais j’essaie de le faire le plus sincèrement possible. Si je devais donner une touche personnelle, je suis particulièrement attiré par les moments très spontanés, vifs et très courts dans le temps, le genre qu’on ne peut pas refaire. Une fois que c’est passé, c’est passé. J’affectionne beaucoup les éclats de rire également, que j’essaie de chasser le plus possible lors de mes reportages. Pour le reste, je pense que nous cherchons tous à reproduire au mieux les événements de la journée.



- Comment fait-on pour capter les moments magiques lors d’un mariage ?

Je pense que le secret, du moins à mon sens, c’est l’observation et la patience. Rien ne sert de se précipiter, il faut surtout laisser faire les choses comme elles viennent, presqu’à les ressentir. Ce n’est pas forcément quelque-chose qui est inné, ça se travaille au fur et à mesure mais avec le temps, on finit par anticiper les choses de manière plus naturelle. Il n’est pas rare que je reste collé à mon viseur pendant de longues minutes sans déclencher, retenant ma respiration et attendant le moment que je pense être le meilleur pour appuyer sur le bouton. Le feeling avec les mariés est également très important et aide beaucoup à capter leurs moments les plus forts. J’accorde une énorme importance aux relations avec mes couples de mariés.

- Le secret d’une photo de mariage réussie ?

Pour moi, une photo de mariage réussie est une photo spontanée, avec des rires et des étoiles pleins les yeux. Et si on a en plus une lumière de dingue, alors on a une photo quasiment parfaite !



- Quel est ton moment préféré lors d’un mariage ?

Ça va être difficile de choisir mais j’aime beaucoup les préparatifs des mariés. C’est un moment calme où je peux être créatif et où je peux prendre mes marques mais j’apprécie aussi le shooting photo avec le couple lors du mariage. Paradoxalement, c’est le moment qui me stresse le plus mais c’est aussi celui où je peux vraiment avoir de beaux moments spontanés et intimes. Les photographies de décorations de mariage deviennent également fort appréciées. Bref, pas facile de faire un choix !

- Comment prépares-tu un reportage de mariage ? Fais-tu des sessions « engagement » et pourquoi ?

Pour commencer, je rencontre absolument mes futurs mariés. Le contact réel est primordial, j’ai besoin de connaître le couple que je vais photographier, savoir ce qu’ils aiment, ce qu’ils n’aiment pas, comment ils se sont connus, voir l’environnement dans lequel ils vivent, connaître leurs hobbies, etc. Tous ces petits détails m’aident à comprendre dans quelle direction je vais aller, s’ils sont plutôt des personnes timides ou extraverties, s’ils sont plutôt « amis » ou « famille », s’ils sont plutôt pointilleux ou « carte blanche ». J’ai ce besoin d’être comme un bon copain avec eux et qu’ils soient complètement à l’aise en ma compagnie. Être photographié n’est pas évident, ça intimide la plupart du temps… Mais être photographié par quelqu’un en qui on a confiance, c’est tout de suite plus simple et naturel. C’est pourquoi je propose également une séance engagement, pour ceux qui le souhaitent, afin de les habituer à ma présence et à celle de l’appareil photo. Une bonne raison en plus d’avoir de jolies photos avant son mariage !



- Quels conseils donner aux futurs mariés pour bien choisir leur photographe ?

Mon conseil est plutôt simple : foncez au coup de cœur et selon votre inspiration ! Les temps sont durs et le problème du budget revient souvent mais si vous choisissez un photographe uniquement par rapport à celui-ci, c’est que vous n’avez pas choisi la bonne personne. C’est la meilleure façon d’être déçu à la fin… C’est un discours qui revient très souvent et qui peut être très banal mais les photos resteront toutes votre vie, contrairement à votre buffet. Si le travail d’un photographe vous tape à l’œil, que vous sentez que c’est lui et pas un autre : rencontrez-le et discutez avec lui avant de fermer la porte pour cause de budget. Il vaut mieux parfois rajouter un peu plus mais vous garderez un souvenir indélébile avec quelqu’un de fiable, professionnel, qui aura su vous écouter et être présent pour vous, que vous avez choisi parce que vous le vouliez vraiment et qui restera proche de vous plutôt que de payer moins, avec tous les risques que cela comporte, et de rester sur une déception.

- Une anecdote à raconter ?

J’en ai peut-être une plutôt gentillette et comique mais j’espère que les mariés ne m’en voudront pas trop s’ils lisent cette interview ! Je couvrais le mariage d’un très gentil couple il y a deux ans mais le marié était une personne très timide mais vraiment maladroite. Bien que je ne sois pas fan des mises en scène, ils m’ont plusieurs fois demandé avec insistance lors de nos rendez-vous d’en faire une petite lors du shooting photo. Apparemment, c’était plutôt important pour eux. L’idée était très kitch et j’avoue que je n’étais pas très chaud pour la faire mais je voulais aussi leur faire plaisir donc j’ai finalement accepté. La réception se faisait en bord de Meuse et l’idée était que le couple boivent tranquillement une petite coupe de champagne, écrivent un petit mot sur un bout de papier qu’ils mettraient dans la bouteille et se dirigent ensuite au bord de l’eau pour jeter celle-ci comme une bouteille à la mer. Pourquoi pas après tout… Le moment fatidique arrivé, le caméraman Gaëtan Guerin et moi-même dirigeons le couple tranquillement, tout se passe pour le mieux. Vient le moment où le couple doit ensuite se diriger vers le bord de l’eau. Pendant le court trajet, Gaëtan demande au couple de s’arrêter car il doit changer de plan. Pour ma part, j’en profite aussi pour changer d’objectif et me place à quelques mètres derrière les mariés… Quand Gaëtan était enfin prêt, il demande simplement aux mariés de reprendre leur marche vers le bord de l’eau et là le « drame » : le marié, sans raison apparente, jette littéralement la bouteille à l’eau de manière complètement monotone, maladroite et droit comme un piquet ! Un gros blanc, personne ne comprends ce qui vient de se passer, Gaëtan et moi nous regardons… Et on éclate de rire ! La mariée était super gênée et riait jaune, j’ai même pu entendre un ricanement « mais pourquoi tu as jeté la bouteille ? ». Bref, moment très gênant pour les mariés qui ne savaient plus où se mettre, un moment complètement loupé et dont je n’ai pu tirer aucune photo mais Gaëtan et moi-même en avons ri toute la soirée. Je vous l’avais dit qu’elle était mignonne cette anecdote !



- Qu’aurais-tu aimé connaître avant de te lancer dans la photographie ?

Je pense que j’aurai aimé pouvoir jouer de la musique. J’ai un peu essayé, j’ai voulu apprendre mais j’ai finalement renoncé. Être une rock star m’aurait vraiment plu !

- Et tes tarifs mariage, tu peux m’en dire plus ?

En ce qui concerne mes tarifs de reportage de mariage, ceux-ci commencent à partir de 1.490 € (hors frais de déplacement) pour la plus petite formule et ils sont au nombre de trois pour le moment. En option, je propose également le livre de mariage, la session « engagement » ou « trash the dress » ainsi que le photo-booth. Les mariés reçoivent ainsi leurs photos en deux formats différents dans un packaging USB personnalisé ainsi qu’une galerie privée en ligne protégée par mot de passe. Je compte certainement proposer d’autres services pour la saison 2018 mais c’est encore en chantier pour le moment.



- Comment te contacter ?

La manière la plus simple de me contacter est directement via mon site internet : http://www.michaelsalvato.be

- Où te déplaces-tu ?

La photo n’a pas de frontière donc je me déplace partout en Belgique et à l’étranger.



interview mariage portrait photo photographe reportage de mariage